Les beaux jours seront bientôt de retour et ce n’est pas pour déplaire aux adeptes du farniente, aux mains vertes qui préparent le printemps depuis l’automne dernier ainsi qu’aux amoureux de la nature. 

Cette année est l’occasion de ré-aménager et repenser son jardin pour en faire un véritable petit paradis vert, qu’il s’épanouisse en pleine campagne ou bien dans un lotissement citadin. 

Voici nos 5 conseils pour l’aménagement d’un jardin extérieur où il fait bon vivre. 

Faire un plan de l’existant 

Première étape : se projeter afin d’imaginer le jardin idéal en hiver comme en été, bien aménagé et sécurisé. 

Si la plupart des particuliers font en général appel à un expert en paysagisme, d’autres entreprennent les travaux seuls. Voici tous les éléments à prendre en considération : 

  • Identifier la forme et la superficie de la parcelle de terrain
  • L’ensoleillement quotidien
  • La nature des sols
  • Les éléments fixes : abris de jardin, allée, clôtures, etc. 
  • Les éléments liés au voisinage 

Une fois tous ces éléments identifiés, on est en mesure de dessiner un plan de l’existant précis et d’imaginer le nouvel aménagement du jardin, les végétaux à implanter, etc. 

Lancer une opération nettoyage

Peut être sera t-il nécessaire d’opérer un nettoyage profond sur la parcelle de terrain à réaménager. En effet, un jardin laissé à l’abandon nécessite un bon coup de frais. 

Il sera peut être nécessaire d’enlever les ronces et les broussailles mais aussi de couper les arbres et grands arbustes qui ponctuent le terrain et représentent un danger éventuel au moyen d’une tronçonneuse. 

Un bon désherbage sera également de mise : pour ce faire, mieux vaut procéder manuellement, en ayant recours à des moutons ou des chèvres ou bien avec des produits naturels, respectueux de la flore et des sols. 

Enfin, on procède à l’aplanissement du terrain. 

Végétaliser à sa guise

Une végétalisation riche et variée nécessite de l’entretien. Aussi, mieux vaut étudier attentivement les fleurs et les arbustes désirés avant d’entreprendre toute implantation. Pour un entretien minime, on se tourne plutôt vers des plantes à croissance lente comme le buis ou l’if. 

On prend également en considération la durée d’ensoleillement/jour du futur jardin afin de planter de manière stratégique. 

Choisir son mobilier de jardin

Il s’agit avant tout de prendre en considération l’entretien, la résistance, l’encombrement et le coût des installations. 

Pour un coin repas comme un coin dédié à la détente, l’objectif est de permettre une circulation fluide dans le jardin. Pour déplacer les meubles d’exterieur à sa guise, on mise surtout sur la légèreté pour les remiser si nécessaire. 

Quant aux matériaux, si le bois est solide et résistant, il nécessite d’être bâché lors de la saison hivernale et d’être également recouvert lors des intempéries. En d’autres termes, il demande un certain entretien. 

L’aluminium peut également être un bon choix pour un jardin au style contemporain. Il nécessite peu d’entretien. 

Autres possibilités : 

  • La résine tressée
  • Le PVC
  • Le fer… 

Délimiter votre espace avec une clôture composite

Du fait de sa composition (bois/plastique) la clôture composite est très résistante et offre une longévité deux fois supérieure par rapport à une clôture en bois traditionnelle.

Elle se présente sous forme de lames pleines, agrémentées ou non de lames ajourées en aluminium

Le principal avantage de la clôture composite en matière de pose est que l’on peut adapter les hauteurs de panneaux en fonction de vos contraintes. 

Pour isoler une terrasse, il est préférable d’opter pour des panneaux plus hauts afin de profiter du soleil en toute sérénité. Pour ce qui est de délimiter un terrain et sécuriser le jardin, on choisira des panneaux plus bas. 

L’aménagement ou le ré-aménagement d’un jardin extérieur demande du temps et des ressources conséquentes. Il est de ce fait préférable de faire appel à un expert paysagiste mais également à des professionnels comme l’équipe Lemaire-tricotel pour la sécurité du terrain.