Les portails pivotants (également appelés portail battants ou ouvrant à la française) peuvent être manuels ou motorisés. 

Ils peuvent être constitués d’acier, de bois, ou bien d’aluminium afin de correspondre aux différentes structures (industrielles, résidentielles, etc) dans lesquels ils seront implantés. 

Quel type de pose choisir ?

En fonction des besoins et des préférences mais surtout du modèle de portail choisi et du terrain, trois manières de procéder à la pose de portail battant s’offrent à vous : 

  • Entre piliers béton existants :  il faudra ici choisir des gonds à sceller ou sur platine
  • Sur sol béton : il faut ici prévoir des poteaux sur platine soudée afin d’éviter de carrotter le béton. 
  • Avec poteaux à sceller : la plus courante. 

Ces types de pose sont techniquement très ressemblants. Seul l’écartement entre chaque vantail et pilier les distingue. 

Que vérifier avant de poser un portail battant ? 

En fonction des particularités de votre terrain et de vos usages, vous pouvez faire le choix d’un portillon (un seul vantail) ou un portail double (deux vantaux).

Dans les deux cas, vous devrez choisir entre une ouverture manuelle ou motorisée :

  • Ouverture manuelle : votre portillon ou portail comportera donc une serrure. Il est également possible d’installer une gâche électrique ou une ventouse électromagnétique. Ces deux dernières solutions permettent l’installation d’un contrôle d’accès (digicode, lecteur de badge, etc…)
  • Ouverture motorisée : votre portillon ou portail ne comportera pas de serrure. Il sera entièrement automatisé. 

Comme précisé plus haut, le type de pose de votre portail déterminera :

  • Le degré d’ouverture : 90°, 120°, 180°
  • Par extension, le type de gonds (orthogonaux/ à roulement) 
  • Le type de fixation : sur des piliers existants ou des poteaux d’acier fournis par le fabricant

Se posera ensuite la question du sens d’ouverture. Nous vous recommandons de choisir une ouverture vers l’intérieur plutôt que vers l’extérieur. En effet, l’ouverture de vantaux donnant directement sur la voie publique est interdit. 

Enfin, si vous souhaitez poser votre portail battant sur une pente montante, il sera nécessaire de prévoir un espace en dessous des vantaux afin que ces derniers ne butent pas sur le sol lors de l’ouverture. 

Lemaire-Tricotel propose dans ce cas particulier un système de gonds déportés à rotule qui permet au vantail de suivre naturellement la pente. 

Comment procéder à la pose du portail battant ? 

Tout d’abord, si vous ne disposez pas déjà de piliers, il vous faut prévoir 2 trous de fondation pour les poteaux d’acier, sur les indications du fabricant. 

Puis, il s’agit de mettre un béton ferme en fond de fouille, puis d’installer le poteau du vantail gâche avec le vantail. 

Solidarisez l’ensemble à l’aide de planches. 

Vous pouvez ensuite couler le béton de scellement. 

Recommencez l’opération une nouvelle fois pour le vantail serrure en veillant à bien l’aligner avec le vantail gâche. 

Après cela, vous pouvez désormais installer les accessoires relatifs à la serrure (poignée, etc) 

Dans le cas d’un portail manuel, il est recommandé d’installer les arrêts de porte en position ouverte, ainsi que le butoir central. 

Enfin, veillez à atteindre plusieurs jours avant d’utiliser votre portail : le béton doit avoir séché complètement. 

S’il est possible de poser un portail battant seul, il est plutôt recommandé de faire appel à un professionnel en mesure de vous conseiller et de prendre en compte toutes les particularités de votre terrain.