Les espaces verts publics  permettent d’oxygéner l’espace urbain et d’offrir aux habitants de véritables bulles de fraîcheur. C’est pourquoi aucun détail ne doit échapper aux paysagistes et aux administrations en charge, de la conception à l’entretien. 

Voici donc quelques clés destinées à faciliter l’aménagement et l’entretien des espaces verts collectifs, qu’il s’agisse de petits ilôts de verdure ou des parcs municipaux. 

Quels éléments prendre en compte lors de l’aménagement ? 

Le but est pour vous, professionnels du paysage et du jardin, de créer un espace public – donc collectif – adapté à tous et convivial. Pour ce faire, nous proposons de baser la réflexion et la conception de l’espace vert sur trois grands principes.

Penser aux usages de l’espace

ll ne s’agit pas uniquement de créer un écrin de verdure. En plus d’avoir une fonction “respiratoire”, l’espace vert doit aussi répondre aux attentes des usagers grâce à des éléments judicieusement disposés. 

Par exemple, on situera volontiers des bancs ou des assises dans un coin reculée du jardin public, propice à la détente, et des espaces de jeux pour enfants dans des endroits dégagés. 

En revanche, il s’agit aussi de penser à la véritable utilisation qui sera fait des divers éléments installés au sein de l’espace vert. En effet, il arrive que les usagers vivent et s’approprient différemment les espaces mis à leur disposition. 

Prévoir des zones distinctes

L’espace vert doit dans l’idéal répondre au besoin de plusieurs activités, de la promenade au jogging matinal et doit permettre à tous les types de publics (enfants, personnes en situation de handicap, personnes âgées…) de profiter des infrastructures. 

L’espace vert doit ainsi être accessible à tous puisqu’il s’agit d’un lieu destiné à la collectivité. 

Concevoir un espace harmonieux cohérent  

Pensez l’espace vert de manière holistique, comme un assemblage harmonieux de plusieurs zones très différentes. 

D’un point de vue spatial, l’idée est de pouvoir créer un véritable parcours pédestre pour les usagers au sein de l’espace vert. 

Pour ce faire, pensez à créer un lien entre les diverses zones prévues, par le biais d’un sentier praticable. Le but est de permettre à chacun de circuler aisément d’un espace distinct à l’autre. 

Quels types d’espace et installations inclure ? 

Si l’espace vert comportera bien évidemment des parterres variées, des roseraies superbes et de superbes massifs, l’aménagement destiné aux usagers sera la priorité. 

Des délimitations bien définies 

Le choix des clôtures dépendra bien évidemment du cahier de charge des administrations, mais les espaces verts publics sont en général caractérisés par des clôtures rigides décoratives directement implantées au sol ou sur muret.

Des espaces de détente

De grandes étendues d’herbe pour lézarder au soleil, des bancs disséminées un peu partout et même quelques coins pour vous restaurer en toute quiétude : le Parc de la tête d’Or à Lyon est l’exemple même d’un aménagement d’espace vert réussi !

Des espaces de jeux

De quoi occuper les plus jeunes lorsque les parents désirent un peu de répit ! Sachez que les aires de jeux dans l’espace public sont soumises à des réglementations précises et nécessaires pour assurer la sécurité de l’enfant. 

Cabanes, toboggans, tourniquets, tous les éléments de cet espace doivent être conformes aux exigences de la loi. 

Des espaces alternatifs

Entre le jeu d’échec géant comme au Parc des Bastions de Genève, des zones entièrement dédiées aux cours de yoga et de tai chi à la mode asiatique, ou bien même les potagers collectifs, vous avez l’embarras du choix ! Une nouvelle fois, tout dépendra du profil des usagers. 

Aménager un espace vert convivial nécessite de faire appel à plusieurs professionnels aux coeurs de métiers bien différents. Entre architectes, paysagistes ou mêmes experts en conception de clôtures, rien ne doit être laissé au hasard !